Une note de Patrick sur l’ormiale 2008 et le 2009

“une note de Patrick sur l’ormiale 2008 et le 2009

“Voir une aventure vigneronne naître et pouvoir la suivre mois après mois, c’est une des choses les plus excitantes qui puisse arriver à un œnophile. Grâce à un ami commun, j’ai eu, depuis quelques temps, ce plaisir en rencontrant à nombreuses reprises Fabrice Domercq, et cela parallèlement à l’achat de quelques bouteilles d’ormiale 2008 que j’avais beaucoup apprécié malgré une larme de pointe rustique bien compréhensible vu la jeunesse du domaine.
D’ainsi pouvoir partager l’aventure d’ormiale grâce à Fabrice, c’est avec impatience que j’attendais le millésime 2009 dont il me disait ses plus grands espoirs.  Même s’il n’est pas encore commercialisé, j’ai eu l’avantage de pouvoir l’apprécier par l’entremise de deux prélèvement du fût. En juillet de cette année, le vin montrait déjà beaucoup plus à la fois de finesse et de matière que son ainé, mais on ressentait quand même une certaine réticence à se livrer pleinement. La dégustation suivante, en ce début de mois de novembre, a montré un visage nettement plus exubérant, plein de fruit, aux tanins très bien intégrés et avec un boisé bien mieux maîtrisé que pour le 2008. L’exubérance et  la grande fraicheur de ce vin, alliées à une matière bien structurée font ce cette bouteille un vin idéal pour la gastronomie avec tout ce qu’il faut de plaisir pour que la bouteille vide en appelle rapidement une autre, particulièrement dans deux à trois ans…
Le plaisir avec un Bordeaux… cela existe… puisque ormiale existe !”
Patrick Bottcher – www.alsacemaniac.canalblog.com

This entry was posted in news. Bookmark the permalink.

Comments are closed.